Une synagogue égalitaire

par le rabbin François Garaï

 

Dans la synagogue libérale, tous ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. Tout Juif adulte, homme ou femme, peut donc porter le Talit, mettre les Tefillin, être appelé à la Torah et diriger la prière. Aucune séparation ne délimite un espace pour les hommes et un autre pour les femmes. Une partie de l’office se déroule dans la langue du pays. Le texte du Siddour tient compte de l’évolution de la Tradition et de notre situation dans le monde actuel.

La société dans laquelle nous vivons est égalitaire, ouverte et pluraliste. Elle affirme le droit de chacun, sans distinction de sexe, et ne rejette pas l’autre du fait de son origine.

Soixante ans après la Shoah, nous restons dans la Diaspora et prenons en compte la renaissance de l’Etat d’Israël.

En référence à ces paramètres, nous avons repris l’ancienne coutume d’adapter les textes liturgiques en accord avec notre vision de Dieu et du monde et nous avons fait correspondre le texte français avec le texte hébreu, pour ne pas tenir un discours différent dans chaque langue.

Les principes qui nous ont guidés dans ces choix sont ceux de notre approche de la Tradition juive que nous considérons comme évolutive.

Ainsi :

Nous avons préféré l’évocation de l’ère messianique à celle du Messie,

Nous n’avons pas gardé les textes exprimant l’espoir de la réinstauration des sacrifices d’animaux et des offrandes de végétaux,

Nous avons modifié les textes qui avaient un contenu discriminatoire, soit à l’encontre des femmes, soit à l’encontre des non-Juifs.