Les juifs libéraux ne respectent pas la halakha reçue de Moïse, ils font n'importe quoi

C'est FAUX. Mais nous sommes éclairés par les études scientifiques et historiques et nous savons par les recherches des grammairiens que la Torah a été écrite en plusieurs temps. L'hypothèse que la loi orale ait été reçue au Sinaï et transmise d'une génération à l'autre durant mille ans résiste encore moins à l'analyse. En réalité la halakha est l'œuvre accomplie par les sages d'Israël pour incarner l'éthique juive dans le monde présent, le Olam Azé, et pour sanctifier nos vies. C'est pourquoi les libéraux se revendiquent de la halakha, qui a été le ciment du peuple juif au cours des siècles. Mais nous la considérons comme un fait historique, qui doit être interprété à la lumière des valeurs qui lui ont donné naissance. C'est au nom même de la halakha que nous l'adaptons à nos exigences morales lorsque la nécessité en est absolue et après un débat entre tous nos rabbins (c'est ainsi qu'elle fut élaborée, c'est ainsi qu'elle peut être réinterprétée). Voilà pourquoi nous refusons les atteintes à l'égalité des sexes, l'injustice faite aux agounot, le statut des mamzer ou celui des Cohen maintenant que nous n'avons plus le temple. En refusant que la halakha demeure figée dans le souvenir du ghetto du XVII ème sièle, nous renouons en réalité avec la pratique évolutive de nos ancêtres. Qui ne connaît pas l'histoire de Moïse autorisé par D.ieu à venir voir sur Terre si le judaïsme a survécu ? Il assiste à une leçon de Hillel et il n'y comprend absolument rien. Pourtant le célèbre rabbin conclut son enseignement par la phrase "c'est ce que nous avons reçu de Moché rabbinou au mont Sinaï" et Moïse se réjouit que son œuvre ait bien été poursuivie. Pour dire les choses en termes actuels, le judaïsme libéral n'est pas un judaïsme light : il est le judaïsme exigeant que la raison donnée par D.ieu à l'homme nous amène sans cesse à interroger pour comprendre notre religion telle que nous la pratiquons.